Archive | Littérature, poésie Flux RSS de cette section

Spiritualité des iris

Spiritualité des iris

Les iris sont musicaux. Oiseaux des îles posés sur leurs tiges, ils chantent en chœurs, en couleurs, en odeurs. Leur forte personnalité intimide comme l’instant où « un archange passe ». Leur présence saisissante, extravagante, royale, impose une certaine distance. Peuples debout, virides, multicolores, aux teintes profondes et plus délicates, plus composées, plus libres que la palette […]

En lire plus ... »

Œdipe roi, peste dans la cité

Œdipe roi, peste dans la cité

Œdipe a l’intelligence froide d’un énarque. Il sait résoudre les énigmes artificielles de la Sphynge, il trouve la formule pour entrer dans la Cité et en devenir le roi. Il a su obtenir, dit-il, « la puissance royale qu’on ne peut obtenir que par les richesses et par la faveur du peuple ». Mais il ignore qu’avec […]

En lire plus ... »

« Napoléon le petit », par Victor Hugo (et Macron le petit jupiter)

« Napoléon le petit », par Victor Hugo (et Macron le petit jupiter)

  Monsieur Macron a déclaré vouloir être un président jupitérien. Il s’est fait passer le pouvoir avec une propagande et une emphase napoléoniennes. Mais s’il rappelle un Napoléon, pour l’instant, c’est celui que Victor Hugo dans un pamphlet célèbre appela « le petit » : Louis-Napoléon Bonaparte, jusque là plus jeune président d’une république française, élu à […]

En lire plus ... »

Savoir lire

Savoir lire

 L’édition est comme les autres secteurs de l’économie un domaine qui s’industrialise de plus en plus. Les petites maisons sont rachetées par les grandes, la concentration s’accentue si bien que comme dans les médias, détenus par quelques milliardaires, une pensée unique s’impose. Les livres doivent correspondre au supposé goût du public, pour cela les auteurs […]

En lire plus ... »

Aux riches

Aux riches

 Misérables riches, avec vos bras longs aux doigts Pleins de merde par grosses et petites coupures, Quelle tristesse roule en vos longues voitures, Quel abyssal ennui dans le sans foi ni loi De la marchandise qu’est en vos cœurs le monde, Quelle très secrète et vile déréliction Vous pavane, fétus, en toute direction Où brille, […]

En lire plus ... »
12

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
Psychomagazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecolenormaledinstitutricesd...
| colineetlili
| "ETHIQUE ET PROGRES"