Actualité

Monsieur Macron parle comme un curé

ne vous laissez pas faire,  En déclarant qu’il voulait « rendre aux Français confiance en eux », M. Macron me rappelle le pape qui disait hier aux malades à Fatima : « n’ayez pas honte ».  Ou ma mère qui me disait quand j’étais enfant, puis fit le même coup à ma nièce et sans doute à d’autres, de « ne pas être si complexée ». Cette rhétorique par la négation est une façon de diminuer l’autre, de lui imposer une image négative de lui. C’est du harcèlement moral déguisé en bonne intention, une hypocrisie destructrice.

Pourquoi les malades devraient-ils avoir honte, monsieur Bergoglio ? Pourquoi les Français n’auraient-ils pas confiance en eux, monsieur Macron ? Ce n’est pas en eux qu’ils n’ont pas confiance. C’est en vous qu’ils n’ont pas confiance. Ce ne sont pas les malades qui font honte à l’Eglise, ce sont ses responsables indignes. Ce ne sont pas les enfants qui sont « complexés », ce sont leurs parents qui projettent sur eux leur mal-être et leur en font porter le poids.

N’essayez pas de faire porter aux Français le poids de votre propre incapacité, monsieur Macron, vous qui vous êtes lancé en politique dépourvu de toute conscience politique, au service du marché et de ses sbires. Ayez confiance, les Français sauront ne pas vous laisser régner sur eux. Même les enfants peuvent échapper à l’emprise de leurs parents. Même les malades peuvent être libres. Comment des citoyens depuis longtemps exercés à la citoyenneté se laisseraient-ils diminuer par une marionnette du marché ?

 

Mots-clefs :

A propos de Alina Reyes

écrivain

Les commentaires sont fermés.

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
Psychomagazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecolenormaledinstitutricesd...
| colineetlili
| "ETHIQUE ET PROGRES"