Littérature, poésie

Savoir lire

Un exemplaire de "Moby Dick" d'Hermann Melville, traduit par Jean Giono, trouvé chez un bouquiniste

Un exemplaire de « Moby Dick » d’Herman Melville, traduit par Jean Giono, trouvé chez un bouquiniste

 L’édition est comme les autres secteurs de l’économie un domaine qui s’industrialise de plus en plus. Les petites maisons sont rachetées par les grandes, la concentration s’accentue si bien que comme dans les médias, détenus par quelques milliardaires, une pensée unique s’impose. Les livres doivent correspondre au supposé goût du public, pour cela les auteurs sont bien souvent forcés d’entrer dans le moule que l’éditeur leur impose, réécriture ou ateliers d’écriture maison à l’appui. Les prix littéraires viennent conforter cette mise sous tutelle de la littérature. Ainsi on formate les habitudes de lecture du public, qui ne parvient plus à lire que le type de littérature défini par cette industrie, un peu comme on s’habille à la mode du prêt-à-porter.

Le phénomène s’accentue dramatiquement mais il n’est pas nouveau. Proust a été en son temps refusé par tous les éditeurs. On se souvient aussi que Céline n’a pas eu le Goncourt, etc. Or lire rend libre… si on sait le faire en toute liberté, en dehors des contraintes imposées par l’édition, la publicité, les prix… Pour cela je conseillerais ce que j’ai toujours pratiqué : la lecture buissonnière. Qui ignore la différence entre le plaisir de déguster un cèpe que vous avez trouvé vous-même en forêt et celui de manger ce qu’on a acheté au supermarché ? Il existe la même entre la joie de lire un livre que vous avez déniché vous-même, par votre curiosité, chez un bouquiniste, dans une bibliothèque ou sur internet, et le fait de lire l’un des derniers titres à la mode acheté dans n’importe quelle librairie. Découvrir ou redécouvrir un livre, un auteur, c’est le bonheur. Pour paraphraser Héraclite qui disait qu’on n’entre jamais deux fois dans le même fleuve : on ne lit jamais deux fois le même livre. Car chaque lecture est différente, et nous renseigne sur où nous en sommes nous-même.

Mots-clefs :

A propos de Alina Reyes

écrivain

Les commentaires sont fermés.

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
Psychomagazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecolenormaledinstitutricesd...
| colineetlili
| "ETHIQUE ET PROGRES"