Actualité, Chanson

Politique du placebo : marcher, ou plaire ?

logo

Le placebo est réputé pouvoir guérir des maux sans gravité. Mais avant cela, il a désigné au Moyen Âge l’office catholique des morts, du fait de la traduction en latin du psaume 116, dédié au culte des morts, par saint Jérôme : où le texte hébreu dit « je marche », il a traduit, allez savoir pourquoi, « je plairai ».

En désignant les pleureuses et pleureurs qui devaient faire le show lors des offices des morts, il en vint à désigner la faux-culterie. Religieuse et aussi sociale, de ceux qui faisaient en sorte de plaire aux puissants.

Le placebo marche, il faut croire. Puisqu’il en est venu à désigner un médicament. Faux, il est vrai. Mais ça peut plaire, du moins tant que l’absence de vrai soin ne risque pas de tuer. Ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui, concernant la santé de l’humain et de la planète.

Le groupe Placebo fête ses vingt ans, l’occasion de réécouter l’un de leurs vieux morceaux

 

Mots-clefs :,

A propos de Alina Reyes

écrivain

Les commentaires sont fermés.

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
Psychomagazine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ecolenormaledinstitutricesd...
| colineetlili
| "ETHIQUE ET PROGRES"